Les alignements mégalithiques de Lagadjar

 
 Il faut accorder une importance toute particulière aux alignements de Lagatjar

qui avec le "tombeau du Petit Prince" de Rostudel, dont nous avons déjà parlé,

constitue l'essentiel des mégalithes encore visibles dans la presqu'île, même si, on peut le déplorer,

de nombreuses disparitions sont relativement récentes.

Les alignements de Lagatjar

Les alignements mégalithiques de Lagatjar

          Lagatjar a été restauré en 1928, c'est-à-dire qu'on a redressé cet ensemble de menhirs

qui pour des raisons qu'on ignore, peut-être la lutte contre ces traces du paganisme,

c'était trouvé à terre. C'est une des premières restauration de ce style et certains

pensent qu'elle a été un peu maladroite,en particulier qu'on les a alignés

avec un trop de rigidité.

          On peut compter une centaine de blocs. Jacques Briard en donne une exellente

description dans son livre " Dolmens et Menhirs de Bretagne ". Le plus long des alignements,

dit-il, est orienté à 30°, il est composé de 42 pierres. A son extrémité Nord-Est démarre

une série de 13 blocs de quartz blanc et au Sud-Ouest la troisième file aligne 17 grands menhirs.

Alignements de Lagadjar Les alignements mégalithiques de Lagatjar sont tout proches des ruines

du manoir pseudo gothique de Saint-Pol Roux

      

          Cette constatation confirme pour Jacques Briard l'existance de grands alignements

semblables à ceux de Carnac dans la Presqu'ile de Crozon.

Il cite les anciennes descriptions des monuments de Leuré et de Landouadec, au Nord de Crozon

qui rassemblaient plus de 300 menhirs et dont on ne compte plus aujourd'hui 

que quelques éléments dépareillés. Or, les gravures anciennes représentaient

les alignements de Landouadec complétés de cercles de pierres,

Jacques Briard parle aussi du site de la pointe de Lostmarc'h, retranchement

en éperon, barré avec un double fossé le protégeant vers le continent et évoque à

son sujet un ensemble mégalithique astronomique.

Pour avoir beaucoup contemplé ces quelques vestiges d'un lointain passé,

nous dirons surtout qu'un des rares menhirs encore debout est particulièrement intéressant

par son aspect anthropomorphe qui ne peut guère être l'effet du hasard, tant sous certains angles

la ressemblance est évidente. Est-ce là rendre justice au grand préhistorien Henry Bar

qui a longtemps été décrié pour voir des figures humaines un peu partout sur les

silex ou les mégalithes. Jacques Briard, en revanche, est d'avis que le système

d'enceinte rectangulaire de Ty-Ar-Churé, près deMorgat est une protection

d'un habitat de l'Age du Bronze comme on en voit en Grande Bretagne.

 ce qu'il reste du manoir de Saint-pol Roux

ce qu'il reste du manoir de Saint-Pol Roux

Haut de page.

b24.gifpage suivante          b24.gif accueil

Date de dernière mise à jour : dimanche, 30 Avril 2017